MOYENS VIRTUELS ET SPIRITUELS POUR ENTRETENIR NOTRE FOI

by jdemassia, 19 mars 2020

Chers amis,

en cette période difficile pour chacun d’entre nous, je tenais absolument à garder le contact avec vous, régulièrement ; je veux vous assurer de mes prières quotidiennes pour le troupeau que le Seigneur m’a confié, et dont je suis, avec tristesse, éloigné quelque temps ; et je voulais vous informer de ce que nous allions mettre en place pour continuer à faire vivre spirituellement notre communauté de Butry. J’ai préféré attendre les communiqués du diocèse et de la FSSP pour vous communiquer ces nouvelles.
Vu les nouvelles mesures prises hier par le gouvernement, je ne pourrais plus célébrer demesses publiques à Butry jusqu’à nouvel ordre. Demême, vu les mesures de confinement, vous n’allez pas pouvoir aller vous-mêmes à Butry pour vous confesser et pour communier. Il n’y aura donc pas de permanences sur place. Il va nous falloir trouver des idées nouvelles pour entretenir notre Foi. Et des idées, j’en ai plein 😉 !!
Dans les heures qui ont précédées le confinement, j’ai longtemps hésité entre rester à Paris ou venir sur le Val d’Oise pour être un peu plus proche devous. Cependant, après réflexion, vu les normes drastiques qui nous sont imposées, il m’a semblé plus sage, et mes supérieurs m’ont encourager à rester avec mon confrère, l’abbé de Labarre, afin devivre ce confinement soutenu par la vie decommunauté, la prière commune, et l’amitié sacerdotale. Cependant, la paroisse de Butry est pour moi ma mission principale, et ma priorité absolue. C’est pourquoi je tiens absolument à la faire vivre spirituellement, et cela par différents moyens.
1 : MOYENS VIRTUELS POUR ENTRETENIR NOTRE FOI : 
Il n’est pas nécessaire d’avoir facebook pour accéder à ce lien, tout le monde pourra regarder. N’hésitez pas à le communiquer largement, pour pouvoir vous unir à la sainte Messe quotidienne. Lors de ces messes, nous ferons un petit mot pour commenter les textes du jour.
Tous les jours de la semaine, à 19h15, nous réciterons le chapelet, diffusé en directen cliquant ici
– des conférences spirituelles, et topos vous seront proposés également, toujours en direct. Nous vous tiendrons informé, mais vous pouvez déjà noter :
2 : MOYENS SPIRITUELS POUR ENTRETENIR NOTRE FOI : 
– Les deux sacrements les plus indispensables sont la communion et la confession. Lorsqu’il est difficile d’y accéder, nous pouvons le faire spirituellement :
     – la communion sacramentelle peut être remplacée par la communion spirituelle
     – la contrition parfaite (c’est à dire : le regret de nos péchés par Amour de Dieu, avec le désir d’aller se confesser dès que cela sera possible), peut remettre nos péchés véniels et mortels, si nous accomplissons cet acte avec suffisamment d’ardeur.
Je vous invite donc à pratiquer ces deux actes demanières quotidienne, dans votre prière personnelle ou familiale.
En ces périodes de difficultés, il est essentiel deprier plus, plus longtemps, plus intensément ; je vous encourage à ne pas laisser refroidir votre ardeur spirituelle, mais au contraire à faire monter vers Dieu vos prières pour l’arrêt de l’épidémie, pour les malades, les personnes fragiles et seules, et pour vous même. Je vous assure que je vous porte quotidiennement dans l’offrande du Saint Sacrifice de la Messe.
3 : LE CONTACT AVEC LE PRETRE : 
Il est pour le moment difficile pour moi de savoir dans quelle mesure je pourrais sortir pour faire mon « travail » : prendre soin de vos âmes. Mais il est évident que ma place est auprès des fidèles qui ont besoin, de manière impérieuse, de la visite d’un prêtre. Aussi, vous pouvez m’appeler à tout moment au 06 95 72 23 94 : je verrai au cas par cas s’il est possible et prudent que je me déplace : pour une confession/communion qui s’impose, une extrême onction bien entendu, un soutien spirituel si cela ne va pas (peut-être par téléphone), un baptême d’enfant bien évidemment. A chaque fois je prendrai les précautions nécessaire (masque, distance physique), afin de ne pas être un facteur de propagation du virus. Si vous êtes malades, il faut me le dire : la santé des corps est certes importante, la santé des âmes et votre salut éternel l’est encore plus.
Je me confie à vos prières, chers amis, chers fidèles. Plus que jamais, il faut faire fonctionner ce magnifique et efficace réseau social qu’est la communion des saints. N’hésitez pas à me donner des nouvelles, cela fait toujours plaisir !!
Avec l’assurance de mon dévouement sacerdotal,
In Christo
Abbé Jean de Massia